Chief Happiness Officer : alors on peut se sentir bien au travail ?

Brrrrr, seulement 10% des salariés sont heureux au travail… Bon alors les autres, ils sont tous au fond du trou ?

Après un rapide sondage autour de moi, j’ai eu la confirmation que les choses étaient loin d’être sympas pour tout le monde. Et à voir le manque d’empathie qui se dégage dans certains bureaux entre manager et employés, tu te dis que le problème ne va pas être simple à résoudre…

Entre le manque de reconnaissance, les tâches quotidiennes qui ne sont pas toujours très intéressantes, le sourire devient rare en entreprise.

Une étude intéressante Deloitte et Cadre Emploi sur la qualité de vie au travail à lire ici.

Pour ma part, je suis d’avis qu’un management souple crée un lien entre les salariés et que de petites choses toutes simples, comme saluer ses employés chaque matin (histoire de prendre le pouls…) préparer le café, apporter des petites douceurs, faire un joli gâteau ou organiser un pique-nique au bureau finissent de souder une équipe.

Et puis « (…) une équipe à force de ne recevoir que du négatif, finit par perdre de vue la tâche à accomplir…« . Tiens, tiens. Et on en parle à cet instant de la démotivation ? Les entreprises oublient bien trop souvent le besoin de reconnaissance qu’a le salarié.  Et évidemment le turn-over est plus faible si l’employé se sent bien dans son entreprise.

Alors si on créait tout plein de postes de Chief Happiness Officer ? Vous savez ce fameux job de « Chef du Bonheur » (le plus souvent des ressources humaines et de la communication interne) qui se développe et qui est « top tendance » ! Son rôle ? Il s’occupe du bien-être des salariés et est  là pour prévenir, chouchouter, faciliter leur quotidien.

« Les CHO sont là pour apprendre aux managers à faire confiance à leurs équipes » explique Laurence Vanhée d’Happyformance.

Une Petite fée du bureau en somme. Trop compliqué à mettre en place dans votre structure ? Alors réveillons cette petite fée qui sommeil en nous et replaçons le sourire et la bonne humeur en Entreprise, avec nos petits moyens !

 

Bon revenons à notre poste magique de Chef du Bonheur : pour l’instant ces postes se trouvent dans les jeunes entreprises comme A little Market, Allo Resto ou BlaBlacar.

On résume : un salarié heureux, c’est un salarié deux fois moins malade, six fois moins absent et 55% plus innovant. Nous avons besoin de donner du sens à notre travail.

Et sinon chez vous, dans votre entreprise, ça se passe comment ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire